#09 – Oser devenir professeur pour Artesane
Cours Ose Patterns avec Artesane

Oser devenir professeur pour Artesane

Dans cet épisode, je vous raconte comment je suis devenue professeur de modélisme sur Artesane. Puis je vous partagerai une leçon importante que je tire de cette expérience qui pourrait vous être utile pour vos projets.

Bonne écoute ! 

Écouter l’épisode #9 : Oser devenir professeur pour Artesane

 

Podcast : Écouter sur Apple Podcast | Télécharger | Écouter sur YouTube

Pour vous abonner : Apple

Ressources et liens utiles mentionnés dans l’épisode :

 

Script de l’épisode

Épisode 9 - Oser devenir professeur pour Artesane

Oser devenir professeur pour Artesane

Vous écoutez le podcast Ose toujours. Épisode 9. Je suis Monty, la fondatrice des patrons Ose Patterns. Dans cet épisode, je vous raconte comment je suis devenue professeur sur la plateforme Artesane. Vous découvrirez ce que j’ai appris de cette expérience en espérant que cela pourra vous aider dans vos projets !

Avant de commencer, si vous découvrez le podcast pour la première fois avec cet épisode, j’aimerais vous lire le retour de Marie-Jo qui j’espère, vous donnera envie d’écouter les autres :

Ose Patterns - avis

Merci beaucoup Marie-Jo d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire sur YouTube. Vous m’offrez une transition parfaite pour l’épisode du jour.

Mais avant de commencer j’aimerais vous donner quelques nouvelles d’Ose Patterns :

Le podcast Ose Toujours a dépassé les 10 000 écoutes !

Merci beaucoup ! Savoir qu’un épisode du podcast « Ose Toujours » peut trouver un écho en vous, changer votre perception de la couture et de vos capacités, et peut-être vous encourager à oser, me donne littéralement des ailes. Ce sont des épisodes gratuits, sans pub que je prépare pour vous sur mon temps libre. Pour me soutenir, partagez-les autour de vous, sur les réseaux, en prenant une copie d’écran par exemple et en taguant le compte d’Ose Patterns.

Le pantalon STEVEN d’Ose Patterns est sorti en octobre 2021

C’est un patron de couture de pantalon minimaliste dans son design, avec de belles lignes, une jolie coupe ajustée à la taille et large aux jambes. STEVEN est un patron de couture de pantalon pensé pour les débutant·e·s avec un livret complet mais surtout une vidéo pas-à-pas où je vous montre les étapes de couture et tous les petits secrets grâce auxquels vous réussirez votre braguette. Je l’ai voulu beau de l’extérieur et à l’intérieur. Et même si c’est votre premier pantalon, j’ai confiance en la qualité des explications et de la vidéo qui vous permettront d’y arriver. Avec de la patience et de l’application, vous réussirez. Les retours sont très positifs, les réalisations sur les réseaux sociaux nombreuses. Donc je vous invite à découvrir le patron STEVEN si vous avez toujours voulu coudre un pantalon sans jamais oser vous lancer. Vous vous surprendrez !

La robe / blouse DELANO d’Ose Patterns est sortie fin avril 2022

Quand j’ai lancé Ose Patterns, je ne voulais surtout pas que le premier modèle soit une blouse, pour la raison suivante : c’est que je n’en porte pas. Alors je me suis penchée sur un modèle de blouse que j’aurais envie de porter. C’est comme cela que j’ai créé DELANO qui possède une encolure dégagée soulignée par de jolies découpes desquelles partent des fronces. J’ai voulu travailler sur un volume ample, facile à porter au quotidien, qui s’oublierait presque. J’ai voulu un vêtement versatile, passe-partout, portable, mais sans être ennuyeux non plus. Je parle de blouse, mais DELANO c’est surtout une robe proposée en deux longueurs avec des poches et deux types de manches. Le patron est accompagné d’un cours vidéo. J’y montre, entre autres, plusieurs types de finitions que vous pourrez choisir selon votre niveau d’expérience et envies du moment. Je suis vraiment fière de vous apporter cet accompagnement depuis le début d’Ose Patterns. J’ai à coeur de proposer des supports clairs, pédagogiques, que je considère vraiment comme un moyen de transmission de mon savoir acquis en atelier et acquis par l’expérience. Je sais par les messages que vous m’envoyez que vous appréciez ces cours vidéos. Je vous en remercie. Merci beaucoup pour vos témoignages et vos retours qui m’encouragent à continuer de proposer des supports extrêmement qualitatifs pour vous accompagner dans vos moments couture. J’espère que DELANO vous plaira autant qu’à moi.

Les avis sur les patrons de couture Ose Patterns au travers de vos réalisations

Je propose un nouveau format de vidéo sur YouTube : une revue de VOS réalisations des patrons de couture Ose Patterns. Cela me permet de remercier les personnes qui ont cousu un patron de couture Ose Patterns et de vous montrer des inspirations, des idées de tissus et le rendu sur des corps différents. Je vous parle également des modifications effectuées. Pour le moment, il existe une revue du patron de couture KIM et de PEMA. D’autres sont en préparation. Ces vidéos sont disponibles sur la chaine YouTube d’Ose Patterns. Je vous mettrai les liens dans le descriptif de l’épisode ou sinon, vous pouvez aller dans la rubrique Podcast sur le site ose-patterns.com/podcast-ose-toujours.

Enfin, ma deuxième masterclasse avec Artesane consacrée aux modifications de patrons a eu lieu en mars 2022. Cela m’a donné l’idée de cet épisode dans lequel j’aimerais vous raconter :

1. Comment l’aventure avec Artesane a commencé
2. La leçon que j’ai apprise grâce à cette formidable opportunité et qui pourra vous aider dans la mise en oeuvre de vos propres projets.

Oser devenir professeur pour Artesane, c’est parti !

Comment je suis devenue professeur pour Artesane

Elle a commencé d’abord avec mes débuts dans la blogosphère couture. Je venais de découvrir la couture, les marques indépendantes, le site Thread and Needles… et dans cet océan de projets et de contenus, j’ai découvert Annie Coton et son univers. Annie Coton, c’est le pseudonyme d’Anne-Sarah. C’était l’époque des blogs. J’étais déjà admirative de ses créations et de sa plume. J’attendais ses articles avec impatience, je me délectais de ses photos, de ses explorations et de de ses recherches sur le geste, sur les fondements techniques de la couture et du modélisme.

Anne-Sarah fondera Artesane en 2015. Et de mon côté, je documentais mon apprentissage sur mon blog, sous mon pseudo de l’époque « Le fil à la gratte ». Nous nous suivions mutuellement, silencieusement, avant l’ère Instagram.

Si vous ne connaissez pas Artesane, quelques mots tout de même : c’est une école en ligne qui vous propose des cours en vidéo. Au tout début, il s’agissait de cours de couture et de broderie, mais le catalogue s’est étoffé au fil des années au gré des idées de l’équipe Artesane, mais surtout grâce aux élèves qui expriment leurs souhaits de cours. Les domaines enseignés sont très larges, avec quelques constantes toutefois : des professeurs passionnés et passionnants et une proximité avec la communauté DIY au sens large.

Début 2020, j’ai eu la surprise de recevoir un mail d’Armelle me proposant une rencontre pour échanger sur la possibilité de créer un cours.

À ce moment précis de mon parcours, j’avais achevé mes deux ans d’études à l’Institut Français de la Mode et mon contrat d’assistante modéliste en maison. J’avais mon diplôme de modéliste en poche. J’étais retournée un an chez mon ancien employeur. Dans les épisodes suivants, vous en saurez plus sur mon parcours.

Episode 1 : l’aventure Ose Patterns, c’est parti
Episode 4 : reconversion dans la couture partie 1 – questions réponses avec Ose Patterns
Episode 5 : reconversion dans la couture partie 2 – questions réponses avec Ose Patterns

Et donc, précisément en janvier 2020, au moment où je reçois le mail, je travaillais à la création d’Ose Patterns.

Au moment où je reçois le mail, Anne-Sarah et les 1000 abonnés de mon compte Instagram @lefilalagratte ignorent tout de ma reconversion. Quand j’y repense, il y a vraiment quelque chose de magique dans ce hasard, dans ce mail que je reçois au bon moment.

J’ai rencontré Anne-Sarah, Marie-Gabrielle et Armelle dans les locaux d’Artesane rue Mayet. Elles avaient déjà en tête de proposer un cours sur les modifications de patrons, un sujet que j’affectionne et dans lequel je me suis illustrée plusieurs fois via mon compte @lefilalagratte.

Nous avons échangé sur les besoins des élèves, les questions récurrentes, les points de difficulté. Je leur confiai lors de cet entretien mon projet de lancer ma propre marque de patrons. Notre échange fut détendu, le champ des possibles pour mon premier cours ouvert.
Notre discussion m’a permis de proposer peu après une approche pédagogique et un découpage de cours adaptés qui ont été validés par l’équipe Artesane.

Et donc, un peu moins d’un an après ce rendez-vous, en décembre 2020 mes cours sur les modifications stylistiques de hauts sont venus rejoindre le catalogue d’Artesane. Il y a 4 cours :
Manches / Encolures / Fermetures / Autres éléments comme l’ajout de poches, plis religieuses et volants … Je vous indiquerai les liens dans les notes.

Le tournage s’est déroulé sur deux jours en octobre 2020. Le cours est filmé d’un seul tenant et monté quasi instantanément. Quand il m’arrivait de mâcher mes mots ou de perdre le fil d’une de mes phrases, je demandais à Marie-Ange qui était à la régie de stopper pour reprendre la séquence.

Vous vous en doutez certainement, mais en amont du cours, il y a une énorme préparation. Il m’a fallu concevoir et coudre tous les modèles qui m’ont servi à illustrer le cours, les pièces d’études, les supports papier. J’ai également répété le contenu du cours pour vous le transmettre de manière concise et fluide. Depuis la sortie du cours, j’ai même eu la chance de participer à deux masterclasses, à un live IG avec Anne-Sarah, et également de faire partie du jury du défi Artesane avec un défilé qui s’est tenu lors du salon CSF de novembre 2021.

Voilà comment tout a commencé il y a 8 ans, par blogs interposés et surtout grâce à une passion partagée. Maintenant, j’aimerais vous parler d’une leçon importante que je tire de cette aventure, l’idée étant de vous donner des clés utiles et de vous encourager à avancer sur vos propres projets.

Osez montrer votre travail

Cet enseignement c’est « Osez montrer votre travail »

Tout a commencé car j’ai osé montrer mes réalisations sur mon blog. J’ai partagé mes projets, mes expériences. Même en n’étant pas du tout experte, j’avais déjà à coeur de partager mes connaissances. Tout n’était pas très joli, mais l’envie de partager cette passion pour la couture avec d’autres était plus forte que mes jugements et mes doutes. Je n’avais pas idée que ces réalisations pourraient un jour me donner cette opportunité d’enseigner pour Artesane.

Montrer son travail, c’est montrer son univers créatif, le développer, l’affiner aussi. C’est une vitrine mais aussi un laboratoire, votre terrain de jeu.

Cela permet de rencontrer des personnes et de nouer des liens durables autour de cette passion pour la couture.

Vous qui écoutez le podcast aujourd’hui, peut-être que vous aimeriez vous professionnaliser dans la couture, devenir influenceuse couture, créer votre marque de patron ou autre. Peut-être que vous n’avez pas encore sauté le pas et que vous ne souhaitez pas montrer vos réalisations et en particulier sur Instagram.

Si vous le faites pour les bonnes raisons, très bien, je n’essaierais pas de vous convaincre. Car on n’a pas besoin de tout montrer ni de tout mettre en scène pour prouver des choses aux autres, pour prouver qu’on sait coudre.

Mais à l’époque, je m’en rends compte maintenant, si j’hésitais à partager, c’était, je crois, pour de mauvaises raisons, et je vais vous en citer quelques unes. Par exemple :

  • Personne ne va regarder de toute façon, qui va être intéressé par mes créations ?
  • Je n’ai personne pour me prendre en photo.
  • Mes photos sont moches.
  • Les gens vont dire que c’est moche.
  • Je n’ai pas le dernier tissu à la mode, ni le dernier patron à la mode.

Personne ne va regarder, personne ne sera intéressé par mes créations

C’est faux, faux et faux. Parce qu’il y a une personne qui va regarder, et qui sera intéressée par vos créations : c’est vous-même. Alors avant de chercher à plaire à une audience et à attendre la validation des autres, commencez par vous faire plaisir. Commencer par apprendre les rudiments d’Instagram, à prendre des photos. Apprenez à connaître ce qui vous fait vibrer et naturellement, vous allez vouloir le partager de la manière la plus naturelle, la manière qui vous ressemble.

Je n’ai personne pour me prendre en photo

Est-ce réellement vrai ? Peut-être que quelqu’un dans votre entourage serait d’accord pour vous prendre en photo ? Votre enfant, votre conjoint, une voisine, une collègue ? Il existe aussi des solutions bon marché pour se prendre en photo soi-même : par exemple un trépied avec une télécommande. Il y a également l’option selfie devant un miroir. Pensez aussi à la fonction « retardateur » de votre téléphone.

Mes photos sont moches.

Ça c’est vous qui le dites. À mon avis, lorsqu’on veut prendre une photo basique, le minimum syndical, c’est que la réalisation soit visible avec ce qu’il faut de luminosité. Ce qu’il y a autour de votre réalisation, c’est vous voyez. Ces éléments font justement partie de votre univers : est-ce plutôt vide et épuré, est-ce un environnement naturel, végétal, est-ce de la décoration avec un effet d’accumulation, est-ce votre chambre ? Tout est possible ! Donc ne laissez pas votre cerveau décider à l’avance que les photos seront moches.
Restez ouvert·e·s, faites des essais sans vous prendre trop la tête et amusez-vous ! Commencez par mettre en avant des détails, tourner un peu la tête sur le côté si vous ne voulez pas trop vous montrer. Vous serez de plus à l’aise et un jour vous aurez peut-être envie de faire des vidéos, pourquoi pas ?
Ne mettez pas la barre trop haut en vous comparant à des créateurs de contenus dont c’est l’activité professionnelle qui ont déjà beaucoup d’expérience. Il n’est pas nécessaire d’avoir des photos léchées. Gardez en tête aussi que les smartphones permettent de prendre des photos de très bonne qualité.

Les gens vont dire que c’est moche.

Oser montrer son travail est un acte courageux et vulnérable. N’importe qui peut venir et exprimer un avis qui vous atteint. C’est son droit d’ailleurs, vous ne pourrez pas l’en empêcher. Dès lors, vous avez plusieurs manières de réagir :

Si l’avis de cette personne vous importe, trouver la part de vrai dans cette remarque, pour transformer cet avis en un élément constructif qui vous fera progresser.

Si c’est une personne dont l’avis ne vous importe aucunement, vous avez le droit aussi de ne pas y prêter attention. Et c’est dur, car quand quelqu’un dit des mots qui nous déplaisent sur nos réalisations, on se sent attaqué personnellement. Mais pour remettre les choses à leur place, dites-vous que vous, vous avez eu le courage de créer, la persévérance nécessaire pour achever un projet.

Critiquer, qui plus est sous un compte privé, un pseudo, et une fausse photo, c’est facile et sans risque. Ne laissez pas ces personnes qui vous blesser. Donc évacuez-vite ces négativités pour vous concentrer sur la création et sur ce qui vous fait vibrer.

Je n’ai pas le dernier tissu à la mode, ni le dernier patron à la mode.

Ne laissez pas ces pensées vous empêcher de créer. Vraiment. Sur Instagram, on voit de tout ! Certes, on voit beaucoup de réalisations et de comptes similaires, et souvent, cela va être une association entre le dernier tissu à la mode et le dernier patron d’une marque.
Mais ce que je trouve génial aussi, c’est qu’on peut voir d’autres univers : il y a des créateurs de contenus suivis par des milliers d’abonné·e·s qui ont un style extravagant, très coloré, vintage, gothique, futuriste, minimaliste, … et j’en passe ! Il y en a d’autres qui ne souhaitent pas surconsommer et qui présentent plusieurs manières de porter leurs réalisations au fil des saisons.

Sans aucun doute, il y a des personnes qui vont se retrouver en vous, en votre univers. Mais ces personnes n’ont aucune idée que vous existez.

Vous devez faire cette démarche de faire connaître votre travail pour qu’elles vous trouvent.

Si vous voulez approfondir ce thème, je vous conseille le livre d’Austin Kleon qui s’appelle « Montrez votre travail ».

Si vous hésitiez, j’espère que j’aurais réussi à vous convaincre. N’oubliez pas que ce n’est pas nécessairement Instagram, ça peut être des boutiques, un site Internet, etc.

Montrer votre travail permet surtout d’exprimer votre créativité, votre singularité et de progresser dans votre art. C’est une manière de provoquer votre chance pour, peut-être, qu’on puisse vous trouver

comme Anne-Sarah m’a trouvée.

—-

Je vous remercie d’avoir écouté ce neuvième épisode ! S’il vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner et à lui donner 5 étoiles sur votre application de podcast ou un like sur YouTube. Cela aidera d’autres personnes à le trouver plus facilement et cela me donnera des ailes pour enregistrer les suivants.
Si le coeur vous en dit, je vous invite à poursuivre cet échange sur Instagram @ose__patterns.

J’espère qu’avec Ose Patterns, vous allez vous surprendre et découvrir des talents que vous ne soupçonniez pas et qui dépassent le cadre de la couture. Et si vous osiez ?

Patron de couture moderne DELANO - Ose Patterns
Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0